Budget participatif : rejoignez le mouvement québécois !

 

Le 7 novembre 2021 auront lieu les élections municipales dans 1 108 municipalités du Québec.


Ce palier gouvernemental est l’expérience démocratique la plus proche de la population. Il est le mieux placé pour redonner du pouvoir aux citoyen.ne.s* par la mise en place de budgets participatifs (BP).
 
Candidat.e.s aux élections municipales, nous vous mettons au défi de rejoindre le mouvement !

Soyez le/la prochain.e élu.e à implanter un budget participatif !
 

Comment s’engager ?

  • Ajoutez dès maintenant votre nom à la liste de candidat.e.s engagé.e.s à implanter un budget participatif au cours de leur mandat.

  • Partagez votre engagement sur les réseaux sociaux avec le mot-clic #DéfiBP.

Mettez vos candidat.e.s au défi !


Comment participer ?

  • Envoyez notre courriel pré-rédigé à vos candidat.e.s afin de les inviter à mettre en place un budget participatif dans votre ville.

  • Pour trouver les candidats de votre municipalité, consultez le site Je m'engage pour la mobilité durable.

  • Partagez la campagne et interpellez les candidat.e.s sur vos réseaux sociaux avec le mot-clic #DéfiBP.

Dans le cadre du Défi Budgets participatifs, découvrez ci-dessous la liste des candidats engagés à implanter un budget participatif dans leur ville lors de leur éventuel mandat :

Anjou :
  • Madame Kelly Beauregard
Blainville :
  • Madame Liza Poulain
Gaspé :
  • Madame Charlie-Maude Giroux
  • Monsieur James Keays
Gatineau :
  • Madame Maude Marquis-Bissonnette
Lac-des-Plages :
  • Monsieur Jérémie Vachon
Laval :
  • Monsieur Stéphane Boyer
  • Monsieur Nicolas Demire
Lévis :
  • Monsieur Elhadji Mamadou Diarra
  • Monsieur Jonathan Tanguay
Mirabel :
  • Monsieur Patrick Charbonneau
Montréal - Arrondissement Ahuntsic-Cartierville :
  • Madame Emilie Thuillier
Montréal - Arrondissement Côtes-Des-Neiges-Notre-Dame-de-Grace :
  • Madame Mariem Mathlouthi
Montréal - Arrondissement Villeray-St-Michel-Parc Extension :
  • Madame Giuliana Fumagalli
  • Madame Leonarda Indira King
  • Madame Wendy Olivier
  • Madame Chahrazed Zadi
Mont-Saint-Hilaire :
  • Madame Mélodie Georget
  • Monsieur Marc-Andér Guertin
Plessisville :
  • Monsieur Luc Dastous
Québec :
  • Monsieur Charles-Émile Fecteau
Québec - Arrondissement de La Cité–Limoilou :
  • Madame Katia Garon
Québec - Arrondissement de Saint-Roch-Saint-Sauveur :
  • Monsieur Mbai-Hadji Mbairewaye
Repentigny :
  • Monsieur Nicolas Dufour
  • Monsieur Martin Nadon
Saguenay :
  • Monsieur Claude Côté
  • Madame Josée Néron
Saint-Adelphe-de-Champlain :
  • Monsieur Roman Pokorski
Saint-Augustin-de-Desmaures :
  • Madame Louise Bissonnette
  • Monsieur Dominic Cardinal
Saint-Bruno-de-Montraville :
  • Madame Louise Dion
  • Madame Eve Poirier
Saint-Rodrigue :
  • Madame Annabelle Beaudoin
Saint-Tite :
  • Monsieur Guy Baillargeon
Sainte-Thècle :
  • Monsieur François Cyr
Stukely Sud :
  • Monsieur Patrick Binckly
Trois-Rivières :
  • Monsieur Jean Lamarche
Vaudreuil-Dorion :
  • Monsieur Denis Lecompte


Quelques faits sur les municipalités québécoises et les budgets participatifs :
  • Les municipalités ont un réel pouvoir d'action
    Via le budget participatif, elles ont la possibilité de donner accès à la démocratie à une plus grande partie de la population, sans condition de citoyenneté et ce, souvent, dès l'âge de 12 ans. 
  • Un mouvement en plein essor au Québec
    Le premier budget participatif dans une municipalité québécoise a été organisé en 2014 dans la municipalité de Saint-Basile-le-Grand. Près de dix ans plus tard, en 2020-2021, c’est plus du tiers de la population québécoise qui a eu la possibilité de participer à un tel processus !
    Pour découvrir des exemples inspirants de budget participatif québécois, consultez notre fiche Pourquoi s’engager à implanter un budget participatif ?
  • Une façon de renouveler la démocratie
    Plus de la moitié de la population québécoise (55,2%) s’est abstenue de voter aux dernières élections municipales. En implantant des processus de budget participatif dans les municipalités, les électeurs comprennent mieux les processus décisionnels et se sentent plus engagés.

* à noter que, dans ce contexte, le terme « citoyen » ne fait pas référence au statut de citoyenneté.